Créer un PDF Imprimer

Environnement virtuels et créations - axe 1 thème 1

 


Coordonnatrice : Anne Sedes, université Paris 8



Les recherches du thème “environnements virtuels et création” portent sur la façon dont les mutations technologiques et industrielles transforment l’approche poïétique des artistes, leur manière d’opérer, de faire “œuvre”, ainsi que sur le statut des œuvres produites de ce nouveau contexte. A l’heure du numérique, et des « humanités numériques », elles s’intéressent aux usages des technologies innovantes, mises au service de la création artistique expérimentale, ou pratiquées au sein des industries culturelles avant d’être réapropriées par les artistes.

Elles s’appuient autant sur l’analyse théorique que sur la pratique expérimentale par la création, théorie et pratique, recherche et création s’alimentant l’une l’autre dans un effort de contribution artistique, scientifique et technologique.

Projets 2012/2013

Accueil du Projet HOA sur la mise en espace du son par les musiciens
http://www.mshparisnord.fr/hoalibrary/

 

JIM 2013

Organisation des journées d’informatique musicales en 2013
http://www.mshparisnord.fr/JIM2013/
A cette occasion, l’appel à projet du conseil scientifique de la MSH accueille deux projets:
-“Développement de techniques pour la transduction dans la création de musique visuelle en temps différé”, par Carlos Lopez Charles, doctorant à l’ université de Paris 8 et Nicole Canham, doctorante à l’Université de Queensland. School of Music (Australie).      
-”Infrasons en environnements virtuels et création artistique”, par Alexis Crawhsaw, doctorante à l’université Paris 8, et Robert H. LAMP, artiste enseignant au
Monterey Peninsula College (Etats-Unis).

Consulter les sites des JIM (Journées d'Informatique Musicale)
>> site des JIM 2005

>> site des JIM 2013

 

Projets “Musiques mixtes” 2010/2012

La recherche sur les musiques mixtes, menée par les praticiens de la musique, compositeurs, instrumentistes, assistants musicaux, constitue-t-elle un enjeux pour la musicologie d’une part, et pour la création, d’autre part ? La mixité s’étend-elle aujourdhui à l’intermédialité. Quelle est l’importance de l’échange entre l’interprète et le compositeur dans la mise en oeuvre de la mixité ?Trois journées d’étude ont approfondi cette question. Une première journée a eu lieu à la MSH Paris nord le 4 mars 2011.
1/ Une première journée a eu lieu à la MSH Paris nord le 4 mars 2011
http://www.mshparisnord.fr/fr/voir-toutes-les-manifestations-passees/item/830-musiques-mixtes-1.html
2/ Une deuxième journée  a eu lieu à Porto, sur “L'extension intermedia et pérennité dans le cadre des musiques mixtes : image, improvisation,préservation et recasting", CITAR, école des Arts, Université Catholique Portugaise, le 21 avril 2012.
3/ Une troisième journée a eu lieu  à l’université Paul Valery, Montpellier 3, RIRRA 21, sur l’engagement de l’interprète dans les musiques mixtes, le 27 novembre 2012.

Responsables scientifiques
Guilherme Carvalho (RIRRA21 / université Paul Valery - Montpellier 3)
Pedro Bittencourt (CICM / université fédérale de Rio de Janeiro)
Anne Sèdes (CICM UP8/ MSH Paris Nord)
António de Sousa Dias (CITAR, Université catholique portugaise)

 

Magie nouvelle 2011

Création artistique, incidence juridiques
http://www.mshparisnord.fr/fr/recherches/axe-1-industrie-de-la-culture-et-arts/axe-1-theme-1-environnements-virtuels-et-creation/actualites/item/134-magie-nouvelle-creation-artistique-incidences-juridiques.html
Porté par la compagnie 14:20, le courant de la magie nouvelle traverse le spectacle vivant, à l'heure du numérique et de l'appropriation de nouveaux  moyens d'expression artistique. A l’heure des arts numériques, quels sont les enjeux d'un tel courant, sur le plan de la création artistique, et quelles en sont les incidences juridiques ? C'est  cette double problématique que la journée d'étude va tenter d'approcher, dans l'interdisciplinarité.

Responsables scientifiques
Guilhem Julia, IRDA, université Paris 13
Anne Sèdes, CICM, université Paris 8

 

Projet art et territoire 2011-2013

On évoque souvent la contribution que l’art et la culture apportent à des dynamiques économiques territoriales, et le rôle structurant qu’ils y jouent. En donnant la parole à des artistes et structures engagés dans des créations entrant en interaction avec le territoire, à des responsables des politiques culturelles, ainsi qu'à des chercheurs , on tente d’aborder les questions suivantes
- Les interventions d’artistes sur les territoires de banlieue sont-elles liées à des formes, des pratiques, des méthodes artistiques particulières ?
- Dans quelles conditions l’artiste peut-il exercer la re-médiation souvent demandée par les programmes de « politique de la ville »
- Comment associer des projets artistiques singuliers à des objectifs politiques et économiques culturels ?
Une première journée d’étude a eu lieu à l’université Paris 8 le 13 décembre 2011.
http://www.mshparisnord.fr/fr/actualites/communiques/item/982-lartiste-dans-les-territoires-de-banlieue.html

Ce programme accueille certains des développements en cours du projet artistique DING mené par Jean-Paul Labro et Lyn Nekorimate.
http://www.banditnet.fr/DING/

Responsables scientifiques
Anne-Marie Morice, Synesthesie.com
Anne Sèdes, CICM,université Paris 8

 

Revue RFIM 2011

Création de la revue francophone d’informatique musicale.
>> consulter la revue en ligne http://revues.mshparisnord.org/rfim/

 

 

Projets 2007/2010

Environnements virtuels et création pour les arts interactifs et le spectacle vivant, régie numérique
Projet soutenu par le conseil scientifique de la MSH Paris Nord. Collaboration en cours avec Christian Jacquemin (Limsi /Orsay), Georges Gagneré (Compagnie didascalie "Incidents mémorables"), les chercheurs associés au thême "environnements virtuels et création" de la MSH Paris Nord, ainsi que des acteurs professionnels de la régie, en collaboration avec le groupe de travail "aspects sonores de la régie numérique" de l'Association Française d'Informatique Musicale (AFIM).


Projet HD3D /IIO, pôle de compétivité Cap Digital
Le CICM participe au volet C du projet HD3D/IIO (Cohérence et continuité de la perception sonore et visuelle).

HD3D/IIO concerne la création et la fabrication des contenus numériques pour les industries techniques de l'audiovisuel et du cinéma, afin de doter le secteur de moyens technologiques nouveaux, dans un environnement de travail en mutation permanente et en confrontation avec les exigences de la compétitivité à l’échelle mondiale. Ces moyens doivent être conçus collectivement, dans la perspective d’une industrie ouverte du point de vue des échanges numériques.
HD3D/IIO regroupe les sociétés Attitude Studio, Duboi, Duran, Eclair, LTC, Mac Guff Image, Teamto, 2 minutes, Thalès, France Télécom et des institutions de recherche telles que l'école Nationale Louis Lumière, le L2TI de l'université de Paris 13, l'Inrev/ATI de l'université de Paris VIII, le GET/Institut National des Télécommunications d'Evry et le CICM université de Paris VIII, MSH Paris Nord.

Les différents lots de recherche et développement du projet concernent :
A. Plateforme production media asset management, gestion et suivi de production
B. Capitalisation et réutilisation
C. Formats d’échange, cohérence et continuité de la perception sonore et visuelle à travers les échanges du workflow
D. Clusters de calcul
E. Sécurité

La tâche du CICM/MSH Paris Nord consistera en un état de l'art de la cohérence et de la continuité de la relation image/son dans le workflow (flux de production) audiovisuel , en collaboration avec L’ENS Louis Lumière, les sociétés Mikros Image, Eclair, LTC et Duran Dubois (lot C). Le cahier des charges concerne une étude sur la cohérence et la continuité sonore et audiovisuelle à travers des différentes opérations de captation, de traitement et de transport et de diffusion/spatialisation des données numériques, dans la production et la diffusion des contenus artistiques numériques. Cette étude nécessite d’examiner les formats numériques audio, les usages des métiers de la régie et de l’ingénierie du son, de diffusion et spatialisation, les procédés d’upmix et de downmix, du mono vers la stéréo, vers le surround 5.1, et inversement), et de proposer des perspectives nouvelles. La relation image son y sera notamment examinée du point de vue de la cohérence spatiale et temporelle, et de l’intersensorialité de la perception (ouïe et vision). Deux ingénieurs de recherche sont recrutés à cet effet.

La part du CICM est financée par le Conseil Général de Seine Saint-Denis, ainsi que par Plaine Commune.

Durée du projet : 30 mois à compter d’avril 2007.

D’autres équipes de l’université de Paris VIII et de Paris XIII interviennent dans ce projet : ATI, université de Paris VIII, intervient sur la question du media asset management (lot A).
L2TI, université de Paris XIII, intervient sur la question de la cohérence et continuité visuelle dans les échanges du workflow, ainsi que sur le volet Sécurité (lots C et E).

http://www.capdigital.com


Fiction interactive

La fiction interactive fait l'objet depuis plus de 15 ans de nombreuses recherches scientifiques et artistiques. Ce terme, qui regroupe des recherches et des réalisations issues de plusieurs domaines, recouvre la présentation à un utilisateur / lecteur d'un contenu fictionnel qui réagit à ses actions via une interface informatique de présentation et d'interaction.


VIRAGE

Virage est une plate-forme de recherche sur les nouvelles interfaces de contrôle et d'écriture pour la création artistique et les industries culturelles. Projet de 24 mois, financé par l'Agence Nationale de la Recherche, appel à projet du RIAM AudioVisuel et Multimédia 2007, labellisé le pôle de compétitivité Cap Digital.
Début de projet : janvier 2008.

Ce projet, dont le développement s'est appuyé sur les travaux du CICM au sein de l'axe Industries de la culture et arts de la MSH Paris Nord durant ces deux dernières années, vise la question des mutations technologiques au sein des métiers de la création artistique expérimentale ou en lien avec les industries culturelles.

A l'heure de la convergence numérique, la création sonore musicale, scénographique, alliant geste, image et son est un véritable laboratoire d'expérimentation à l'avant-garde d'usages et de pratiques que l'on retrouvera ensuite dans les secteurs plus standardisés des industries culturelles, notamment en matière d'interfaces logicielles d'écriture et de contrôle de contenus numériques. Virage vise l'état de l'art des usages des nouvelles technologies en cours de mutations dans les métiers de la régie artistique (régie du spectacle, de l'étalonnage multimédia, de la muséographie interactive) et la production de spécifications et de bonnes pratiques pour les futures environnements de travail, de contrôle et d'écriture dédié à ces différents métiers.

Ce projet réunit :

  • les sociétés Jazz Mutant (interfaces tactiles multipoint, Bordeaux), Mikros Image (cinéma et image numérique, colorimétrie, Paris), RSF (équipements pour la muséographie, Toulouse), Blue Yeti (conception d'interfaces pour des environnements artistiques, Royan);
  • le centre de recherche en Informatique et Création Musicale (CICM), le Laboratoire Bordelais de Recherche Informatique (LABRI), de l'université de Bordeaux 1, le Laboratoire d'informatique, Mécanique et Sciences de l'Ingénieur (LIMSI), de l'université d'Orsay ;
  • la compagnie de théâtre Incidents mémorables/Filature de Mulhouse et le Groupe de Musique Électroacoustique D'Albi (GMEA), Scène Nationale de Création Musicale duTarn, porteur du projet.

>> consulter le site du Groupe de travail Visualisation du son


Musique et cognition : 15 et 16 mai 2008
A l’occasion de la sortie du n° 48 de la revue Intellectica dédié à Musique et cognition, deux journées de rencontres interdisciplinaires ont été organisées, en collaboration avec l’Edesta (école doctorale Esthétique, sciences et technologies des arts de l’université Paris 8), le CICM (Centre de recherche en informatique et création musicale - université Paris 8 / MSH Paris Nord), la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord et l'Arco (Association pour la recherche en cognition).

A travers les contributions des différents auteurs, on interrogera :
- les méthodologies liées aux études cognitives en musique,
- les paradigmes de l'énaction et de l'émergence à travers diverses disciplines,
- l’interdisciplinarité,
- la transdisciplinarité,
- les relations arts-sciences.

http://musiqueetcognition.mshparisnord.org/
http://calenda.org/211595?file=1


Identités de la guitare électrique : 18 et 19 mai 2009
La guitare électrique a accompagné les principales révolutions musicales et culturelles du XXe siècle. Elle est intimement liée à la modernité technologique et aux industries culturelles qu’elle soutient dans leur évolution. La guitare électrique est ainsi un objet d’étude aux multiples identités : musicales, esthétiques, technologiques, organologiques et sociales.Les journées d’étude “Identités de la guitare électrique” avaient pour but d’amorcer une réflexion pluridisciplinaire sur la guitare électrique. Elles invitent les différents acteurs de ce réseau à se rencontrer, confronter leurs approches de l’instrument, pour faire émerger une vision large et transversale de la guitare électrique en tant qu’instrument de musique contemporain.

http://www.guitarelectrique.fr/
http://revues.mshparisnord.org/appareil/index.php?id=1024


Haut de page 


Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord :: 20 avenue George Sand 93210 St-Denis la Plaine
tél. : 01 55 93 93 00 :: fax : 01 55 93 93 01 :: http://www.mshparisnord.fr