Les trente ans de la revue "Études et Documents Berbères"

Les trente ans de la revue
Études et Documents Berbères

etudes-doc-berberes-35-36

Appel à communication pour le colloque “Les trente ans de la revue Études et Documents Berbères” qui se déroulera en Algérie à Batna les 7 et 8 décembre 2017.

Les propositions de communication sont à envoyer avant le 28 octobre 2017 aux responsables de l’organisation du colloque :
Malika Chakiri 
et en copie à Ouahmi Ould-Braham

>> télécharger le détail de l’appel (pdf 122.80 KB)

 

COLLOQUE INTERNATIONAL
Les trente ans de la revue “Études et Documents Berbères”

Appel à communications
Batna, 7 et 8 décembre 2017

Partenaires : □ Université Batna 1 □ CNPLET
□ Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord
□ Université Paris 8 □ CNRS □ Université Paris 13 □ Campus Condorcet

La revue Études et Documents Berbères, localisée à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (dans l’Axe 1 « Industries des cultures et Arts ») et bien connue des spécialistes de la linguistique berbère, est en train de célébrer ses trente années d’existence. Une action qui se déroule sur trois années consécutives : (1) la première année, en novembre et décembre 2015, un colloque international eut lieu avec succès, en région parisienne, à la MSH Paris Nord ; (2) l’année dernière, en décembre 2016, ce sont trois universités d’Alger qui ont accueilli les travaux autour de la revue ; (3) enfin cette année, une nouvelle et dernière édition de l’événement est prévue à l’université Batna 1 à l’intention des chercheurs du Sud, toujours autour de cette revue fondée en 1986, avec 36 volumes déjà parus.
À chaque édition du colloque, c’est l’occasion de faire un bilan, de mettre au jour des découvertes et de faire connaître des recherches nouvelles. Dans tous les cas de figure, il s’agit de faire un travail de valorisation scientifique sur une publication périodique qui a pour rôle de diffuser des connaissances, en direction d’une communauté de chercheurs dans un domaine spécialisé. En trente années, la revue est devenue une référence internationale et une mine d’informations en matière de la linguistique et de la littérature berbères dans leurs différentes déclinaisons.
Les deux précédentes éditions du colloque (à la MSH Paris Nord en 2015 et à Alger 2 en 2016) ont mis   en évidence la place originale qu’occupe Études et Documents Berbères dans le champ de la recherche en sciences humaines dans les disciplines qui accordent un intérêt certain à la langue (sociolinguistique, anthropologie, ethnolinguistique, cognition, etc.).
Pour rappel, la revue a développé de grands thèmes dans ses numéros spéciaux, à savoir : (1) Le centenaire de la disparition du grand poète de langue berbère Si Mohand Ou Mhand, EDB n° 25-26 (2007) ; (2) La Bibliothèque numérique berbère, EDB n° 28 (2009) ; (3) La chanson kabyle en France et la mémoire de l’immigration, 1930-1974, EDB n° 25-26 (2007) ; (4) Mélanges en l’honneur de Pierre Encrevé, EDB n° 29-30 (2011) ; (5) Les manuscrits arabo-berbères, EDB n° 35-36 (2016).

Les axes de propositions :
L’appel à communications s’adresse à tous ceux et celles qui, par le passé, ont déjà contribué dans les colonnes d’Études et Documents Berbères, mais aussi à tous les amis et sympathisants du périodique, enseignants-chercheurs et doctorants. Cette année, l’ensemble des propositions s’inscrit dans un travail qui se décline, sur seulement deux niveaux où sont combinés plusieurs types de méthodes de recherche issues des nombreuses disciplines en SHS :
– Premier axe : « Études sur la linguistique ou la littérature berbère à partir de la documentation écrite ou enregistrée ». Le chercheur partira d’un objet concret (corpus écrit ou enregistré, ouvrage manuscrit ou imprimé, productions sonores ou audiovisuelles, etc.).
– Deuxième axe : « Enseignement de la langue berbère (ou tamazight) : avec/dans quelle(s) langue(s) enseigner ? ». L’idée d’une thématique autour du thème de langue d’enseignement dans les différents cycles scolaires provient fortuitement des travaux de la précédente édition de ce colloque du trentenaire de la revue. En effet, l’année dernière, à Alger-Bouzaréah (Alger 2), lors des discussions qui ont suivi certaines communications, surtout celles qui traitent de la didactique du berbère, il est une question qui revient souvent : le type de langue à enseigner. De là, il se présente au moins trois choix possibles, plus ou moins judicieux : (1) une langue créée de toutes pièces, (2) des dialectes particuliers en tant que langues vivantes, (3) des types mixtes aménagés pour les besoin de la cause.
Comme chacun sait, le berbère, comme toutes les langues naturelles, se caractère par une hétérogénéité. Ce qui en soi, du point de vue sociolinguistique, n’a rien d’exceptionnel.  L’on a presque partout des variétés en usage plus ou moins proches, à côté des langues standards légitimées par une autorité (politique, religieuse, économique…).
Les communications qui vont traiter de cette problématique importante sont particulièrement appréciées. Plusieurs types d’approche sont attendus (didactique, politique linguistique, dialectologie, linguistique descriptive, épilinguistique, idéologie linguistique,  etc.).

MOTS-CLÉS :
Périodique scientifique – Valorisation – Colloque – Sciences humaines – Sciences du langage – Langue – Enseignement – Études berbères

CALENDRIER :
28 octobre 2017 : Date limite de réception des propositions (résumé et CV) pour évaluation.
30 octobre 2017 : Début des notifications et retour des expertises à tous les auteurs.
15 novembre 2017 : Date limite de réception des versions corrigées et définitives des textes acceptés.
25 novembre 2017 : Date limite d’inscription à la conférence pour au moins l’un des auteurs.

CONDITIONS DE L’APPEL À COMMUNICATIONS :
Les propositions de communication sont à envoyer avant le 28 octobre 2017 aux responsables de l’organisation du colloque : Malika Chakiri  (), en copie à Ouahmi Ould-Braham ( ).
Les propositions devront s’inscrire dans l’un des quatre axes définis ci-dessus. Elles feront obligatoirement apparaître : l’axe dans lequel se situe la proposition, le nom de l’auteur, son établissement, ses fonctions et coordonnées, le titre de la contribution, la problématique proposée, la méthodologie de recherche, le plan de la communication (2 000 signes maximum), 4 mots clés.
Chaque proposition sera évaluée par au moins deux membres du comité scientifique. Les avis d’acceptation seront envoyés aux auteurs à partir du 30 octobre 2017.
Un document sera joint précisant les normes typographiques à respecter pour l’édition des actes.
La durée prévue des communications est de 15 à 20 minutes. Les textes complets, longs de 25 000 signes au maximum (espaces compris), doivent parvenir avant le 15 novembre 2017 pour être inclus dans les Actes. Ils devront être accompagnés d’un résumé (1 000 signes) en français.

Co-présidents du colloque
– Ouahmi OULD-BRAHAM (Paris 8 & MSH Paris Nord, France).
– Abdeslam DIF ALLAH  (Université Batna 1, Algérie).
– Abderrezak DOURARI (CNPLET, Alger, Algérie).

Comité scientifique
– El Khatir ABOULKACEM (IRCAM, Rabat, Maroc). – Karima AIT DAHMANE (Alger 2, Algérie). – Zineb ALI-BENALI (Paris 8, Saint-Denis, France). – Fatsiha AOUMER (Université de Bejaïa, Algérie). – Ghislaine AZEMARD (Paris 8 & MSH Paris Nord). – Fatima BOUKHRIS (Université Mohamed V, Rabat, Maroc). – Anna-Maria DI TOLLA (Università “L’Orientale” di Napoli, Italie). – El Houssaïn EL MOUJAHID (IRCAM, Rabat, Maroc). – M. Mohamed ELMEDLAOUI (IURS, Rabat, Maroc). – Hakim HACHOUR (Paris 8, Saint-Denis, France). – Merzak GHARNAOUT (Alger 1, Algérie).  – Mathieu GUIDERE  (Paris 8, Saint-Denis, France).  – Nadia KAAOUAS (Université de Casablanca, Maroc). – Mohand Oulhadj LACEB (Alger, Algérie). – Daniela MEROLLA (INALCO, Paris, France). – Pierre MŒGLIN (Paris 13 & MSH Paris Nord, France). – Jean-Marie PRADIER (MSH Paris Nord, France). – Michel PORCHET (MSH Paris Nord, France). – Jilali SAÏB (IURS, Rabat, Maroc). – Mokhtar SELLAMI (Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Alger, Algérie). – Harry STROOMER (Leiden University, Pays-Bas). – Khaoula TALEB-IBRAHIMI (Alger 2, Algérie). – Ouerdia SADAT-YERMECHE (ENS, Alger-Bouzaréah, Algérie). – Lahbib ZENKOUAR (EMI – Université Mohamed V, Rabat, Maroc).

Comité d’organisation
– Dalila ABDOUN (Alger 1, Algérie), Présidente du comité. – Nora BELGASMIA (Université de Tizi-Ouzou, Algérie). – Malika CHAKIRI (Paris 8, France). – Hacène HIRECHE  (Paris 8, Saint-Denis, France).  – Nabil IDIR (CNPLET, Alger, Algérie). – Moussa IMARAZENE (Université de Tizi-Ouzou, Algérie). – Djamal NAHALI (Université Batna 1, Algérie). – Malika SABRI (Université de Tizi-Ouzou, Algérie).

 

Print Friendly, PDF & Email