GIS Démocratie et participation

Le Gis PPDDP
Participation du public, décision, démocratie participative

Le Gis Démocratie et Participation a été créé en 2009 par le CNRS et renouvelé en 2014. Il mobilise une large communauté pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales. L’activité du Gis consiste à mettre en réseau les travaux sur la démocratie participative et à déployer pleinement le domaine des études de la participation du public en démocratie, en le dotant des structures d’animation et de diffusion de la recherche.

Le Gis organise des journées doctorales biannuelles, des colloques et, en collaboration avec les laboratoires associés, des ateliers et journées d’études. Il propose également une ressource collaborative en ligne — le Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation (http://www.dicopart.fr). Il a contribué au lancement de la revue Participations, nouvelle revue de sciences sociales éditée par De Boeck et consultable sur http://www.cairn.info/revue-participations.htm. En six ans, c’est au total plus de 800 chercheurs et doctorants qui ont répondu aux appels à communications et participé aux activités du Gis, et près de 500 ont publié un papier sur son site, dans la revue Participations ou dans le Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation.

Alors que la convention actuelle du Gis s’achève fin 2017, le Conseil scientifique a pris acte de l’évolution de l’objet « participation », justifiant la prolongation et l’élargissement des activités du Gis. Les enjeux massifs des diverses transitions énergétique, écologique, numérique redistribuent les débats sur la participation, redessinent la citoyenneté et ses pratiques, réinterrogent l’égalité et la justice sociale, mettent l’accent sur la démocratie comme forme de vie. Au-delà du programme établi à la création du Gis, de « démocratisation de la démocratie », les transitions en cours ouvrent la question d’une transition démocratique. La participation y désigne alors l’attention à prêter aux multiples expérimentations pour proposer par l’action citoyenne des solutions aux problèmes communs, tout autant qu’aux transformations de l’action publique.

Contact

Jean Michel FOURNIAU, directeur de recherche à l’IFSTTAR-DEST


>> consulter son site web

Print Friendly, PDF & Email