Axe 1 Industries de la culture et arts

Axe 1 – Arts, industries de la culture, création

Responsable : Philippe Bouquillion, professeur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université Sorbonne Paris Nord (USPN) – 


Les travaux conduits au sein de cet axe portent aussi bien sur la démarche expérimentale en création artistique que sur les relations entre les industries culturelles et les arts. Il s’agit d’étudier les conflits et les articulations entre les logiques de l’industrialisation culturelle qui a besoin des arts et fait commerce de leur production, et les arts qui, tout en trouvant des débouchés dans ces circuits de la production et de la diffusion culturelle, restent régis par des pratiques étrangères à celles des industries et marchés de la culture.

Il s’agit également d’explorer la création expérimentale en tant qu’activité de recherche au sein des sciences humaines et sociales et au-delà (en transversalité avec les autres sciences).

Environnements virtuels et création
Axe 1 – thème A


Coordination : 
Guilherme Carvalho, université Paul Valéry Montpellier 3 –


Le thème "environnements virtuels et création" reçoit des projets où la création expérimentale se développe en tant qu’activité de recherche dans un contexte interdisciplinaire associant arts, sciences et technologies numériques. On privilégiera les méthodologies de la recherche-création et de la recherche-action recourant aux environnements virtuels, les approches contributives ou collaboratives, notamment en relation avec le territoire. Les projets seront accueillis et pourront être exposés dans le cadre des activités de la MSH Paris Nord en partenariat avec les acteurs territoriaux. Sans exclusive, la création circacienne, les arts numériques et la culture du code informatique restent une priorité.

Dès 2022, des projets portant sur le thème de la symbiose pourront être accueillis en incubation à la MSH Paris Nord dans la perspective de la conférence internationale des arts électroniques ISEA 2023 qui se tiendra dans le Grand Paris en 2023.

Socio-économie de la culture et de la communication – Axe 1 Thème B


Coordonnateurs : 
Philippe Bouquillion, université Paris 13 – 
Tristan Mattelart, université Paris 2 - 


Le thème porte sur les dimensions socio-économiques des domaines de l’information, des médias, de la communication et de la culture, pouvant être cernés à partir de diverses perspectives. Le thème invite à interroger les transformations qu’ont pu entraîner au sein de ces différents domaines la montée en puissance des plateformes numériques, des dispositifs algo-rithmiques et les discours sur la « créativité » ayant scandé leur essor.

Ces transformations peuvent être observées à partir de terrains aussi bien à l’échelle locale qu’au niveau international. Le thème voudrait enfin inviter à analyser ces transformations à partir non seulement de la perspective des acteurs dominants, mais également de celle et de ceux se situant à leur périphérie, qu’ils se présentent comme « indépendants », « alternatifs » ou autres.

Appareils. Productions et médiations esthétiques, techniques et artistiques
axe 1 – thème C


Coordonnateurs : 
Audrey Rieber, ENS de Lyon –
Charles Ramond, université Paris 8 -


Chez Jean-Louis Déotte († 2018), la notion d’« appareil » décrit différents modes de structuration de la sensibilité, de la pensée, de l’apparaître et de l’agir (projection, immersion, inscription, etc.), conditionnés par des dispositifs comme la perspective centrale, le musée, le cinéma ou le numérique. Dans le prolongement de ces réflexions, le thème C accueille et soutient des réflexions sur les productions artistiques et techniques (le faire), dans la diversité de leurs médiums, médias de leurs modes d’apparition, de (re)présentation ainsi que selon la pluralité de leurs régimes historiques. Il s’ouvre à une philosophie en dialogue avec l’histoire et la théorie des arts, des techniques et des sciences, avec les diverses formes de l’écriture et de la littérature, de la traduction et de l’interprétation, ou encore avec la science des médias. Sans rejet de son histoire, les propositions ancrées dans la philosophie contemporaine retiennent particulièrement l’intérêt.

Créations, pratiques, public
axe 1 – thème D


Coordonnateurs : 
Jean-François Dusigne
, université Paris 8 – 
Cécile Vallet, université Sorbonne Paris Nord - 
Stéphane Poliakov, université Paris 8 - 


Chez Jean-Louis Déotte († 2018), la notion d’« appareil » décrit différents modes de structuration de la sensibilité, de la pensée, de l’apparaître et de l’agir (projection, immersion, inscription, etc.), conditionnés par des dispositifs, la perspective centrale,  le musée, le cinéma ou le numérique. Dans le prolongement de ces réflexions, le thème C accueille et soutient des réflexions sur les productions artistiques et techniques (le faire), dans la diversité de leurs médiums, médias de leurs modes d’apparition, de (re)présentation ainsi que selon la pluralité de leurs régimes historiques. Il s’ouvre à une philosophie en dialogue avec l’histoire et la théorie des arts, des techniques et des sciences, avec les diverses formes de l’écriture et de la littérature, de la traduction et de l’interprétation, ou encore avec la science des médias. Sans rejet de son histoire, les propositions ancrées dans la philosophie contemporaine retiendront particulièrement l’intérêt.

Print Friendly, PDF & Email