Études et documents berbères, année 2021, nº45-46

Études et Documents Berbères, éditée périodiquement par La Boîte à Documents, est une revue hébergée à la MSH Paris Nord.

Elle s’inscrit dans l’axe 1 (Arts, industries de la culture, création) et elle est bien connue des spécialistes de la linguistique berbère.

Ce volume a pour thème Approches pour l’histoire de la langue berbère, coordonné par Ouahmi OULD-BRAHAM & Lameen SOUAG

Responsable de publication et fondateur : Ouahmi OULD-BRAHAM

Sommaire

Ouahmi Ould-Braham & Lameen Souag
Pour une histoire de la langue berbère dans sa diversité et sa complexité
Abdelaziz Allati Fondements et blocages des études diachroniques berbères
Abdallah Amennou Lexicon of Ibn Tūnart: Reflections on an arabicamazigh manuscript from the Middle Age
Valeria Argiolas Technique, lexique et culture : la dimension diastratique d’une influence libyco-berbère en grec
Hassane Benamara Mémoire de mots d’un parler berbère du Sud-Est marocain
Khaoula Bennour Pratiques linguistiques et langues officielles en pays numide
Roger Blench The peopling of the Canaries by the Berbers: new data and new hypotheses
Jehan Desanges Pourquoi l’historien de l’Afrique du Nord antique doit-il s’intéresser aux parlers berbères ?
Rachid El Hour La langue berbère : les récits hagiographiques et l’enseignement au Maghreb médiéval
Mansour Ghaki Le libyque épigraphique
Maarten G. Kossmann On the reconstruction of ‘one’ in Berber
Mustapha Lakhlif Quelques réflexions sur les appartenances linguistiques d’Apulée et saint Augustin
Jean-Pierre Laporte Toponymie ancienne de l’Afrique du Nord et la langue berbère, un trésor linguistique à exploiter collectivement
Alexander Militarev Fragments of the Canarian etymological dictionary
Carles Múrcia Contribution of Amazigh linguistic data to the knowledge of the history of Latin language
Elena Panaite À la recherche des premiers témoignages d’une langue libyque dans les sources écrites de l’Ancienne Égypte
Catherine Taine-Cheikh Les langues berbères méridionales et les relations Sud-Sud dans l’histoire
Gábor Takacs Some berber etymologies XIV

Corrélat

Jean-Pierre Laporte Jehan Desanges (1929-2021)
Michael Peyron Que penser des récentes prises de position dans les études amazighes chez des anthropologues états-uniens

Éditeur : La Boîte à Documents
ISSN 0295-5245
Vente et distribution : L’Harmattan

>> ouvrage disponible sur la plateforme des revues en sciences humaines et sociales Cairn.info

Le genre carcéral

La MSH Paris Nord est heureuse de vous annoncer la sortie d’un nouvel ouvrage aux éditions EMSHA, Le genre carcéral, Pouvoir disciplinaire, agentivité et expériences de la prison du XIXe au XXIe siècle, sous la direction de Natacha Chetcuti-Osorovitz et Sandrine Sanos.

Cet ouvrage collectif interroge les manières dont pénalisation, carcéralisation et politiques d’État sont mises en question lorsque l’on soumet ces normes et régimes à une analyse croisée des logiques de genre, de la place de la femme et des rapports sociaux et politiques. L’un des apports principaux d’une épistémologie féministe est de rendre visible les fonctionnements et les effets du microsystème qu’est le carcéralisme en faisant le lien entre le continuum des violences de genre, son traitement pénal et la criminalisation de la violence des femmes.

Dans une perspective pluri-disciplinaire (histoire, sociologie, sciences-politiques, anthropologie, criminologie et psycho-sociologie), ancrée dans des études de terrain privilégiant les discours des prisonnier·ère·s, l’ouvrage propose de penser ces questions dans une approche transnationale qui, à elle seule, permet de cerner aussi bien des historiques que des logiques particulières, et de réfléchir à la politique de la carcéralisation et à ses impensés selon les géographies et régimes politiques concernés : États espagnol, français, portugais et brésilien.

Ce livre se décline en trois parties, dont chacune déploie une thématique à chaque fois inscrite dans une analyse des rapports sociaux de sexe et des dispositifs de genre : désobéissance de genre et politisation collective ; sociabilités carcérales à l’épreuve des catégorisations pénales et juridiques et des rapports sociaux ; logiques de genre, rapports sociaux et carcéralisation.

En s’attachant ainsi aux désobéissances de genre, aux sociabilités carcérales et aux logiques de genre qui constituent le réel de la carcéralisation, chacune des contributions témoigne du fait que penser l’expérience carcérale au prisme des rapports sociaux de genre permet d’appréhender sur nouveaux frais la substructure des études carcérales en proposant un regard critique permettant de débusquer les impensés qui entourent le processus pénal.

>> consulter le livre librement sur le site de OpenEdition Books

Éditeur : Éditions des maisons des sciences de l’homme associées
Collection : Collection interdisciplinaire EMSHA
Lieu d’édition : Gif-sur-Yvette
Année d’édition : 2022
Publication sur OpenEdition Books : 27 avril 2022
EAN électronique : 9791036591853

>> consulter la présentation des éditions des maisons des sciences de l’homme associées EMSHA

Manifeste pour l'écologie humaine

de Jean-Hugues Barthélémy

L’enseignement le plus profond de la catastrophe écologique mondiale en cours est une inversion historique du sens même de l’utopie. À l’origine, ce terme qualifiait les projets sociopolitiques qui ne pourraient trouver de lieu (topos) en ce monde pour se réaliser. Mais aujourd’hui, c’est le monde lui-même, condition de tous les lieux, qui s’apprête à devenir impossible, parce que la transformation du capitalisme en consumérisme surproductiviste a fait de nos sociétés des sociétés du Désir incapables d’intégrer en profondeur un fait pourtant incontournable : l’inexorable destruction de l’équilibre de la biosphère par un mode de vie incompatible avec une Terre dont les ressources sont limitées, et le climat, modifiable. Dans ce contexte, en vertu duquel sont requises en réalité de “nouvelles Lumières”, le programme de l’écologie humaine consiste en un Grand Décentrement permettant de prendre en charge la question que les marxistes n’ont pas voulu penser : celle des fondements du droit lui-même, qui sont à réinventer pour un âge écologique de la pensée et de l’action politiques.

Philosophe, Jean-Hugues Barthélémy est chercheur associé HDR à l’université Paris-Nanterre et membre du Centre d’éthique et de philosophie contemporaine de l’université de Tours. Il est le créateur de la démarche philosophique nouvelle nommée “écologie humaine”, qui vise à unifier l’écologie politique, la philosophie du droit et l’économie politique en les reconstruisant sur la base d’une “écologie du sens” plus fondamentale.

  • Actes Sud
  • Février 2022
  • 10.00 x 19.00 cm
  • 144 pages
  • ISBN : 978-2-330-16162-0
  • Prix indicatif : 11.00€

>> consulter le livre sur le site d’Acte Sud