Dé-libérer le travail

Dé-libérer le travail. Démocratie et temporalités au coeur des enjeux de santé au travail de Edey Gamassou, C.; Mias, A. (coordination)

Le temps d’une recomposition profonde des conditions de travail est-il venu ? La crise sanitaire et les mesures qui se succèdent pour y faire face mettent en relief le rôle des frontières sociales, spatiales et temporelles dans l’organisation de l’économie et questionnent le fonctionnement des régimes démocratiques. Ils donnent une visibilité à l’ampleur des inégalités mais aussi à l’importance vitale de certains métiers souvent peu valorisés voire méprisés. Le tableau est sombre mais les expériences de transformation du travail aident à resserrer l’attention sur l’essentiel : une libération réelle du travail, qui nécessite un cadre collectif et la possibilité de délibérer régulièrement, voire d’intervenir dans la gouvernance. Lucide dans le diagnostic du réel, ambitieux dans l’affirmation du désirable : voici le parti-pris de cet ouvrage collectif qui procède de la conviction que la rigueur scientifique peut être mise au service de la transformation du réel, parti-pris qui caractérise l’expérience interdisciplinaire du Groupe d’études sur le travail et la santé au travail (Gestes), Groupement d’Intérêt Scientifique soutenu par le CNRS. Affirmant cette nécessité d’une dé-libération du travail, tout autant que les ambivalences et l’incertitude qui entourent un tel projet de transformation économique et sociale, le présent ouvrage rassemble vingt contributions endossant des perspectives disciplinaires, théoriques et méthodologiques diverses.

La première partie de l’ouvrage aborde la question des effets des nouvelles formes d’organisation temporelle du travail, notamment pour les femmes. La deuxième partie de l’ouvrage, tout en explorant le contenu du travail, met en évidence les liens entre conditions d’emploi et conditions de travail, notamment en faisant apparaître la façon dont le statut d’emploi affecte la frontière entre travail et hors-travail. La troisième partie porte sur des formes « alternatives » d’organisation du travail réputées plus ouvertes à l’expression des salariés et questionne leur portée. La quatrième partie de l’ouvrage déplace le regard vers les dispositifs, managériaux ou légaux, qui sont censés favoriser la délibération sur le travail.

Cet ouvrage fait suite au colloque interdisciplinaire et international qui s’est tenu à la MSH Paris Nord les 21 et 22 novembre 2019
>> consulter la présentation du colloque
https://www.mshparisnord.fr/event/colloque-international-et-interdisciplinaire-de-liberer-le-travail/

  • Éditeur : Teseo Press
  • Auteurs : Claire Edey Gamassou et Arnaud Mias (coordination)
  • Date : marzo 5, 2021
  • ISBN livre imprimé : 9789877232882
  • ISBN ebook : 9789877232905

>> consulter le livre sur le site de l’éditeur
https://www.teseopress.com/delibererletravail/

Coopératives : la régulation comme cadre d’analyse prometteur ?

revue de la regulation

Date limite 1er septembre 2021
La revue de la Régulation ouvre un appel à contribution pour son prochain numéro.

Les coopératives, et plus largement l’ESS (Économie sociale et solidaire), constituent un champ de pratiques qui est resté relativement en marge de l’analyse économique, malgré d’actifs espaces d’échanges académiques et extra-académiques. L’approche institutionnaliste elle-même peine à capitaliser les nombreux travaux empiriques qu’elle a inspirés (notamment Moullaert et al., 2013 ; Demoustier & Colletis, 2012 ; Richez-Battesti & Vallade, 2012 ; Petrella & Richez-Battesti, 2014 ; Pecqueur & Itçaina, 2012 ; Richez-Battesti & Defourny, 2017 ; Eynaud & Laville, 2018 ; Bodet & Lamarche, 2020) ou qui ont été produits dans d’autres disciplines (par exemple en sociologie critique : Simonet, 2018 ; Bory, 2008, 2019 ; Hély & Moulévrier, 2013). Elle ne parvient pas toujours à se situer par rapport aux discours normatifs investis sur les coopératives et sur l’ESS qui souffrent souvent d’un déficit de conceptualisation et restent ancrés dans des approches monographiques.

Les propositions de résumés doivent être adressées à et : 2 à 4 pages (6 000 à 12 000 signes, espaces compris), en prenant soin de bien préciser la question posée, son mode de traitement ainsi que les matériaux et/ou champ conceptuel investis.

  • Remise des résumés (6 000 à 12 000 signes, espaces compris) : 1er septembre 2021
  • Retour aux auteurs : 1er novembre 2021
  • Envoi des articles sélectionnés : 28 février 2022

>> consulter l'AAC sur le site de la revue de la Régulation

Prix de thèse Institut du Genre

logo institut du genre

Date limite 6 juin 2021

Pour soutenir la jeune recherche et encourager la diffusion des connaissances dans le domaine du genre et des sexualités, le Groupement d’Intérêt scientifique Institut du Genre lance la campagne 2021 du prix de thèse.

Le prix s’adresse à tous les docteur·e·s ayant soutenu une thèse en 2020 dans le domaine des Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales dans un établissement partenaire du GIS (voir la liste des partenaires institutionnels du GIS).

La réglementation du CNRS sur les prix scientifiques ne permettant plus le versement direct d’une dotation financière à un-e chercheur-e (circulaire du 19 novembre 2020), le prix pourra prendre la forme d’une aide à la publication d’un ouvrage ou du financement d’une mission.
Le prix est doté de 7 000 euros. Il pourra être partagé entre deux lauréat-e-s.
Les lauréat-e-s seront invité-e-s à présenter leurs travaux lors de la remise officielle du prix par une personnalité scientifique, sur le campus Condorcet.
Les candidat-e-s déposeront auprès de l’Institut du Genre un dossier complet exclusivement sous format Pdf, composé des pièces suivantes :

  • Formulaire de candidature (document à télécharger ci-dessous et à compléter)
  • Curriculum vitae (1 page)
  • Résumé de la thèse (5000 signes maximum)
  • Rapport de soutenance
  • Thèse, qui elle devra être mise à disposition sous format électronique, les candidat-e-s signaleront dans leur message de candidature l’URL de la page sur tel.archives-ouvertes.fr (HAL) où figure leur thèse. Si la thèse figure sur une autre plateforme, le lien devra être activé impérativement jusqu’au début octobre 2020.

Tout dossier incomplet sera déclaré irrecevable.
Après examen de leur recevabilité, la liste des candidat-e-s sera affichée sur le site de l’Institut du Genre.
Toutes les candidatures valides seront examinées par le Conseil scientifique de l’IDG qui élira les lauréat-e-s lors de sa réunion de l’automne.

Critères de sélection des projets :

  • la qualité de l’apport aux études de genre
  • l’originalité du sujet et de la démarche scientifique.
  • le caractère interdisciplinaire de la démarche scientifique (sans que ce critère soit exclusif). la qualité d’écriture en vue de la publication.
  • l’intérêt pour l’ensemble du champ.

Les dossiers sont à déposer auprès de l’Institut du Genre par voie électronique entre le 6 mai et le 6 juin 2021 minuit à l’adresse :

Présentation du GIS Institut du Genre
>> https://www.mshparisnord.fr/gis/gis-idg/

JIM 2021

Le comité d’organisation des JIM2021 a décidé de repousser la date limite de soumission des articles et des compositions au 7 mai 2021.

Appel à contributions pour les JIM 2021.
Site des JIM 2021 https://jim2021.sciencesconf.org/
Les JIM sont pilotées par l’Association Francophone d’Informatique Musicale (AFIM) et soutenues par la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) du Ministère français de la Culture.
Les JIM 2021 sont directement organisées par l’AFIM et auront lieu en visio-conférence les 7, 8 et 9 juillet 2021.

Thématiques

L’édition 2021 des JIM reprend les thèmes des années précédentes des conférences :

  • Systèmes informatiques
    • Systèmes et protocoles temps réel pour l’informatique musicale
    • Logiciels libres pour l’analyse, la synthèse, le traitement des sons et la création musicale
    • Nouvelles stratégies pour la sonification de données
    • Algorithmes et interfaces pour la spatialisation sonore
  • Création assistée par ordinateur
    • Environnements et langages d’aide à la composition musicale
    • Orchestration assistée par ordinateur
    • Systèmes pour la création musicale, de la microstructure à la macroforme
    • Systèmes de composition et d’arrangement automatiques
    • Outils informatiques pour la spatialisation et diffusion sonore
  • Interprétation, arts performatifs et technologie
    • Interfaces logicielles et matérielles pour l’interprétation et l’exécution musicale
    • Dispositifs matériels et logiciels pour pièces interactives
    • Modélisation et simulation de l’interprétation musicale
    • Captation et extension numérique du geste instrumental
    • Geste, virtuosité et nouveaux médias
    • Nouvelles interfaces, nouveaux modes de jeu
  • Notation musicale
    • Logiciels de reconnaissance optique de partitions
    • Systèmes pour l’édition et la publication musical
    • Notation et visualisation de la musique
    • Partitions interactives
  • Aspects historiques et préservation
    • Histoire et aspects sociologiques de l’informatique musicale
    • Définition/redéfinition du rôle du réalisateur en informatique musicale (RIM)
    • Normalisation, archivage et transmission de l’information musicale
    • Portage et recréation d’œuvres mixtes et interactives
    • Préservation des œuvres utilisant les technologies numériques
    • Rapports d’activités de centres de recherche musicale
  • Musicologie computationnelle
    • Formalisation et représentation des structures musicales
    • Approches computationnelles de l’analyse musicale
    • Formalisation et modélisation des connaissances musicales
    • Modélisation et simulation de la perception sonore et musicale
    • Outils d’aide à l’analyse musicale
    • Systèmes d’analyse et de traitement du signal acoustique
    • Reconnaissance et extraction automatique des paramètres musicaux
    • Analyse et représentation du geste instrumental

Calendrier

  • Date limite de soumission des articles et des compositions : 30 avril 2021 (minuit GMT+1)
  • Notification d’acceptation des articles (avec suggestions de corrections) et compositions : 15 mai 2021
  • Date limite de soumission des versions finales des articles : 30 mai 2021
  • Diffusion du programme définitif des JIM 2021 : à partir de 1er juin 2021
  • Inscriptions aux JIM 2021 (intervenants et auditeurs) : 1er juin 2021
  • Publication en ligne des articles retenus sur le site Internet des JIM : 7 juillet 2021
  • JIM 2021 : 7-9 juillet 2021 en distanciel

Soumission des articles

Les articles devront être rédigés en français ou en anglais, pour un minimum de 4 pages et un maximum de 10 pages. Tous les articles comporteront obligatoirement un résumé rédigé en français. Les articles soumis devront être inédits.

Durant les JIM 2021, la présentation des articles sélectionnés par le comité scientifique des journées prendra la forme :

  • d’interventions orales d’une durée de 20 minutes suivies de 10 minutes de questions ;
  • de posters qui seront affichés durant toute la durée des JIM 2021 et feront l’objet de très courtes présentations orales dans le cadre d’une session dédiée ;
  • de démonstrations ou d’ateliers pratiques.

La forme de présentation des articles souhaitée par les contributeurs (intervention orale, poster ou démonstration/atelier) sera précisée par ces derniers au moment de la soumission. Le comité d’organisation validera le choix final au moment de l’établissement du programme des journées.

Les articles seront soumis au format PDF. La mise en page devra être réalisée à partir des modèles DOC ou LaTeX disponibles en cliquant sur les liens suivants :

>> télécharger le modèle au format DOC

>> télécharger le modèle au format LaTeX

>> Les articles seront déposés sur ce site
https://jim2021.sciencesconf.org/

Le dépôt nécessite la création d’un compte sciencesconf.org
Merci à celles et ceux qui possèdent déjà un compte sciencesconf.org de ne pas en créer un second afin d’éviter tout problème.

Prix AFIM du jeune chercheur

Le prix AFIM récompense les jeunes chercheurs pour la qualité des travaux qu’ils présentent. Sont éligibles, les chercheurs qui présentent leurs travaux lors des JIM. Ils doivent figurer en tant que premier auteur de l’article soumis et assurer la présentation orale de cet article. Le montant du prix du jeune chercheur AFIM est de 500 euros.

Appel à œuvres musicales ou sonores et propositions de musique distancielle

Nous envisageons d’organiser des concerts à distance pendant les JIM. Le comité artistique sollicite de ce fait des œuvres musicales ou sonores et propositions de musique distancielle faisant appel à l’informatique musicale. Les compositions devront être déjà enregistrées, de préférence en binaural et avec une captation vidéo. Les enregistrements (audio et/ou vidéo) de ces pièces devront être postés sur un dépôt Internet public et permanent. Un descriptif de la composition d’une page environ devra être soumis (comme un article), présentant le(s) créateur(s), et donnant tous les détails pour accéder à la pièce ou au dispositif proposé.

Comité d’organisation

Alain Bonardi (Université Paris 8)
Myriam Desainte-Catherine (ENSEIRB-MATMECA, Bordeaux)
Yann Orlarey (GRAME, Lyon)
Laurent Pottier (Université Jean-Monnet, Saint-Étienne)
Julien Rabin (RIM indépendant)

Comité scientifique

Gérard Assayag
Yann Bayle
Frédéric Bimbot
Alain Bonardi
Jean Bresson
Nicolas Brodu
Jean-Marc Chouvel
Juliette Chabassier
Marc Chemillier
Pierre Couprie
Myriam Desainte-Catherine
François-Xavier Féron
Dominique Fober
Mathieu Giraud
Vincent Goudard
Martin Hachet
Pierre Hanna
David Janin
Richard Kronland-Martinet
Denis Laborde
Stéphane Letz
Florence Levé
Mikhail Malt
Sylvain Marchand
Robert Normandeau
Yann Orlarey
François Pachet
Laurent Pottier
Julien Rabin
Matthias Robine
Samuel Rodriguez
Catherine Semal
Bernard Serpette

Comité artistique

Julia Al Abed
Alain Bonardi
Marie-Bernadette Charrier
Jean-Marie Colin
François-Xavier Feron
Nuria Gimenez-Comas
Christophe Havel
Gyorgy Kurtag
José Manuel Lopez Lopez
Tom Mays
Lissa Meridan
Yann Orlarey
Laurent Pottier
Julien Rabin

Comité de pilotage des JIM

Alain Bonardi
Marc Chemillier
Myriam Desainte-Catherine
Dominique Fober
Mikhail Malt
Yann Orlarey
François Pachet
Laurent Pottier
Julien Rabin
Jean Michel Raczinski
Anne Sèdes